Sur les traces du quartanier

30/8/2007

 

 

Editions PYGMALION 2006

EDITIONS CORPS 16 ( Gros caractères)2007

Présent à la grande bibliothèque nationale du Québec( Montréal)

 

Résumé

Dans un bourg du nord de l'Isère, un projet de viaduc divise la communauté des villageois : d'ores et déjà, la prochaine expropriation des terres excite jalousies et convoitises. Au cours d'une promenadedans la forêt domaniale des Blaches, l'un des habitants découvre un étrange gibier à moitié dissimulé dans un terrier de renard : le corps d'un chasseur. Qui l'a tué et pourquoi ne l'a-t-on pas mieux caché auxregards ? Les gendarmes de Vienne mènent l'enquête mais, parmi les paysans, pas un mot ne filtre alors que tout le monde semble connaître au moins un auteur et un mobile plausibles. La disparition d'une jeune fille intrigue l'adjudant quand il apprend par un villageois que la mère de celle-ci aurait été presque entièrement dévorée par un sanglier, trois ans auparavant. Seule une jambe a été retrouvée. Alors que le coupable est sur le point d'être démasqué, le massacre d'un quartanier, un sanglier de quatre ans, remet tout en cause. Des morts bien suspectes pour cette région tranquille. Y a-t-il un lien entre ces différentes affaires ? Un serial killer sévirait-il dans le pays ?

 

 

Le petit mot de Nicole

René Millard pourrait fermer les yeux, il connaît chaque parcelle des bois de Meyssiez. Je l’ai accompagné dès le lever du jour, en silence, à l’affût du premier cri, du premier bruissement. Il devine sur les sentiers envahis de ronces la trace de la course des chevreuils, hume avec délices l’odeur âcre des feuilles mortes, del’humus et de la terre humide. C’est celle de la nature vivante. Il connaît chaque bosse, chaque creux et navigue heureux dans ses bois comme dans un océan de lumière tamisée. L’intrus sera vite débusqué.

Alors,quand la rumeur lui parvient, « la petite » aurait disparu, une angoisse le saisit…Et si ?…Un drame peut-il se répéter ? Même son copain d’enfance Claudius ne pourra taire ses doutes, pire, ses soupçons. Une violente rage l’envahit.

Deux femmes,deux histoires d’amour et de haine. Qui a tué et pourquoi ? L’adjudant devra se faire fine mouche pour arracher quelques mots aux villageois.Les affaires de pays ne regardent pas les étrangers…pourtant, il faudra accepter la vérité...il y a bien des meurtriers parmi ceux qui ont grandi ensemble.

 

 

 

                                          30 12 07

Bonne nouvelle en cette fin d'année 2007..Sourire..Les droits de mon roman" Sur les traces du quartanier" ont été achetés par les éditions Corps 16, et pour ceux qui l'ignorent, sachez que cette maison édite les romans en gros caractères, facilitant ainsi la lecture des personnes dont la vision est difficile....et qui ne s'adresse pas seulement aux personnes âgées qui sont nombreuses à me lire, mais à tout un public désireux d'avoir le même plaisir que les autres.

Je vous recommande d'ailleurs d'aller faire un tour sur le site de cette maison car vous aurez certainement une personne dans ce cas à qui faire plaisir.

Aussi, je me sens heureuse et honorée d'avoir été choisie pour faire partie de l'édition 2008, d'autant que cet honneur s'était déjà produit avec  mon roman "La pierre du diable".

Alors n'hésitez plus à partager le bonheur de la lecture en vous offrant, ou en offrant, ces deux romans.

J'espère que 2008 me réservera d'aussi heureuses nouvelles

Bonne année à vous tous chers lecteurs, que 2008 soit à la hauteur de vos espoirs, une année emplie de douceur et de paix

Nicole Provence

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

emanuelmaruio, le 01-11-2016 à 00:35:14 :

Great post

This is an excellent post I seen. I have to thanks to you to share it. It is really what I wanted to see hope in future you will continue for sharing such an excellent post. I’m very fired up to show it to anyone. It makes me so satisfied your vast understanding and wisdom have a new channel for trying into the world. I hope you will keep this website updated so users can come and read interesting stories.

Feel free to surf custom essay writing service

Nicole Provence, le 31-07-2007 à 02:06:25 :

Commentaire sans titre

hé bien vois tu Véro, tu ne crois pas si bien dire. le "René" de mon roman, qui est un vrai personnage, monte à nouveau sur la sellette.  Son succès dans mon roman l'a stimulé, il devient presque une figure de proue.

Voilà que dans notre village, un deuxième combat fait rage, et René est directement concerné puisqu'on parle de creuser à nouveau notre colline pour y faire passer une voie de chemin de fer pour le Frêt...la mort de notre colline...la fin de la ferme de René...presque une autre histoire de "sur les traces du quartanier"...quand la réalité rattrape la fiction, pourrions nous dire!....

René a manifesté à Vienne et il sera présent sur tous les fronts...je ne vais plus oser dire que "j'ai inventé une histoire"!....mais, vais je être obligée d'en écrire une autre? Affaire à suivre....

Dondiega, le 30-07-2007 à 09:37:05 :

Commentaire sans titre

Retrouver Di Nazzo a été un réel plaisir. Ca apporte un peu plus que de découvrir un nouveau roman, car c'est comme si on prenait des nouvelles de quelqu'un qu'on aime bien.

A quand un interview de René ?

 

Véro

Nicole, le 06-06-2007 à 01:41:11 :

Sur les traces....

En parcourant le bois Bourret avec Di Nazzo et Cécile Borry, tu ne te doutais pas chère Marianne qu'en fait je te promenais dans ma colline , mes bois, mon village. Et même que je te présentais un véritable héros, René, qui n'est pas un personnage de fiction mais bien un ami amoureux de la nature, en chair et en os.... C'est lui qui, par un beau matin brumeux m'a fait découvrir tout ce que j'ai eu plaisir à décrire pour vous mettre dans l'ambiance de ce roman.

Marianne, le 05-06-2007 à 09:39:44 :

Sur les Traces du Quartanier

C'est avec bonheur que l'on retrouve Di Nazzo et son équipe, désormais compagnons fidèles de nos lectures. Une intrigue qui se déroule et se perd dans les sous-bois, à la suite des sangliers qui tracent leur chemin. Un roman de passion et de haine, de colère et de secrets, avec l'ombre de la mort qui plane sous les arbres tranquilles .

| Contact author |